• On peut rêver ?


    Jadis en Ardèche,
    à ce que dit Chabrol,
    lorsqu’un apiculteur mourrait,
    un homme habillé de dimanche allait dire aux abeille :
    "abeilles, votre maître n’est plus"
    et on mettait un crêpe sur les ruches.

    En Ardennes
    du côté de Bihain
    on dit que lorsqu’un apiculteur meurt
    on trouve un petit cercueil en cire dans chaque ruche.

    On dit aussi à Dochamp
    que le jour de la Chandeleur
    les abeilles chantent la messe dans leur ruche
    et y confectionnent un ostensoir de cire.

    Tout ce qu’on dit quand même…
    Au fond rien n’est tout à fait vrai
    et rien n’est tout à fait faux.
    Julos Beaucarne


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique