• La sagesse chinoise nous enseigne : « Tout voyage commence par un petit pas ». Si l’on voyage avec ses pieds, on doit le faire aussi avec ses papilles ! Et c’est même l’une des façons les plus agréables de découvrir le monde. Alors c’est sûr, les rabat-joie diront qu’avec la mondialisation on peut tout goûter sans sortir de nos frontières. Et bien, ils se trompent ! Si les grands plats traditionnels ont effectivement été exportés un peu partout dans le monde, les spécialités locales restent de petites pépites qu’on ne découvre qu’en voyageant. Nous avons demandé à 8 globe-trotters de nous raconter leurs aventures culinaires autour du monde : 2 plats par continent, pour un récit tout en saveurs.

    Nadine, 37 ans : le Hakarl en Islande ...

    Il y a des fois où je me demande ce qui me passe par la tête. À Akranes, une bourgade islandaise, un restaurateur m’a proposé de tester le Hakarl. Ce sont des cubes de chair de requin. J’étais sceptique, parce que la chair de requin est toxique. Elle contient trop d’acide urique. Les Islandais la font donc sécher pendant 4 à 6 mois pour la rendre consommable. Mais elle garde quand même un goût d’ammoniac ! Bref, j’approche le bout des lèvres timidement, et surprise ! Ce n’était pas si mal. Ce n’est pas mon plat préféré, mais j’en ai quand même repris un peu.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A1karl

     

    Drôles de petits plats autour du monde ...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique