• Les portraits sensuels du photographe autodidacte montréalais Jérémy Dionn sont empreints d’une mélancolie manifeste. L’esthétique cinématographique de ses oeuvres ajoute également au sentiment d’intimité qui caractérise son approche. «Je pense que mon intérêt pour le portrait est en grande partie dû à l’aspect humain de la chose. J’ai toujours été fasciné par la psychologie et j’ai la chance de pouvoir en apprendre davantage grâce au portrait. Rien ne me satisfait autant que de capter une émotion humaine authentique», nous confie-t-il.
    http://www.fubiz.net/2019/02/13/sweet-melancholy-with-jeremy-dionn/

     

    Mélancolie ...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique